Le tourisme au Mexique atteint des niveaux records

Le tourisme au Mexique a souffert ces dernières années avec des problèmes économiques et des violences décourageant les visiteurs de venir sur la côte mexicaine ou les destinations culturelles intérieures.

La violence au Mexique a chuté et de plus en plus de gens, en particulier des Américains, sont de retour pour visiter le pays et dépenser leurs dollars touristiques utiles à l’économie du pays. Plus de touristes ont visité le Mexique au cours des six premiers mois de 2014 que durant toute période de six mois dans l’histoire enregistrée du pays a indiqué le site NBC News.

Plus de 14 millions de touristes se sont rendus au Mexique entre janvier et juin 2014, soit une hausse de 20 pour cent par rapport aux chiffres de 2013, selon le Département du Tourisme du Mexique.

Le tourisme avait largement chuté en 2009, avec la violence des cartels qui est devenue importante dans le pays et en particulier dans la conscience nationale en raison de l’importante couverture médiatique. La souche H1N1 de la grippe avait également balayé le pays en 2009, rendant encore plus frileux les touristes.

Les trois années suivantes ont vues une diminution du nombre de touristes jusqu’à l’année dernière où le nombre de touristes est revenu aux niveaux de 2008.

Une grosse campagne de publicité réalisée par le Mexique a été crédité pour ramener quelques-uns des touristes, mais c’est le changement dans la couverture médiatique de la violence qui a peut-être eu plus à voir avec le nombre record d’étrangers.

Le président mexicain Enrique Pena Nieto a fait un effort pour parler moins de la violence des cartels publiquement, préférant se concentrer sur ses initiatives visant à améliorer le pays.

Selon un groupe de surveillance des médias mexicains, les reportages locaux sur la violence ont diminué de 50 pour cent au cours des trois premiers mois du mandat de Pena Nieto, qui a commencé en Décembre 2012.

Marc Murphy, à la tête du tourisme dans les hôtels sur la Riviera Nayarit de la côte Pacifique haut de gamme, explique que le changement de l’image violente du Mexique a été le facteur le plus important pour amener les touristes vers les plages.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter